Paraguay – CEPAG : Yasy Cañy

  • 2018 :

    Promouvoir un système d’économie sociale, durable et solidaire à Yasy Cañy
    03 septembre – 30 novembre 2018

    Contexte local : Le Paraguay est un pays qui se situe au cœur de l’Amérique du Sud. C’est un pays qui dispose d’énormes ressources naturelles, pourtant le Paraguay est l’un des pays les plus pauvres d’Amérique du Sud. Ses activités économiques principales sont l’agriculture et l’élevage. Le CEPAG (Centro de Estudios Paraguayos Antonio Guasch) est une organisation non gouvernementale qui a été créé en 1967 par des jésuites du Paraguay dans un contexte dictatorial. Ses actions sont axées sur l’éducation, le développement de la pensée critique ainsi que l’organisation entre les paysans et la population.

     


    L’OBJECTIF :
    Soutenir l’agriculture locale en favorisant le développement de la commercialisation des produits locaux dans une logique sociale et solidaire

    LA MISSION

  • Planification sociale de la production.
  • Générer une base de données sur la production et la consommation des produits locaux.
  • Proposer une optimisation du centre de commercialisation.
  • Créer des outils Excel pour systématiser les plans de production.
  • Élaborer des fiches techniques d’aide à la décision.

L’EQUIPE

Nous sommes deux étudiantes en 4e année à l’Ecole d’ingénieur de PURPAN à Toulouse. Cette mission humanitaire en PED s’inscrit dans le cadre de notre semestre à l’étranger. Anciennes colocataires pendant 2 ans, nous sommes avant tout amies. Nous avons donc la chance de bien nous connaître, ce qui sera notre force tout au long de cette mission.

***
L’envie de rencontrer ces populations rurales défavorisées, de nouvelles cultures, mais aussi d’autres formes d’agriculture nous pousse à partir. Donner de nous-mêmes afin de tenter d’améliorer les conditions de vie et de travail des paysans locaux nous incite à nous impliquer. L’expérience en PED sera pleine d’enseignements et de partages, générant un enrichissement réciproque nous l’espérons.

L’objectif final serait bien sûr de parvenir à pérenniser le travail effectué avec la population tout au long de ces 3 mois. Les retours positifs des habitants seront pour nous la récompense d’une mission réussie.